Une histoire de vitrage qui ne concerne pas que les vitres.

En effet, les supports et leur état sont des données essentielles. Il s’agit de ne pas les remplacer, de ne pas y apporter de modification autre que réparation ou consolidation.
Il faut donc s’assurer de la faisabilité de l’opération.
C’est le travail du menuisier.

Comment est le bois ? Dans quel état sont les châssis ? Ferment-ils bien ?
Le châssis est il apte à recevoir le double vitrage ? La châssis comporte t il des parties qui seraient désolidarisées de la partie principale ?
Si une partie des châssis est endommagées elle est enlevée et remplacée à l’identique.

La réponse peut être :
1)  Les châssis sont aptes tels quels. La pose du double virage peut être commencée.
2)  Le châssis sera apte à recevoir le double vitrage après restauration de sa partie basse ou autre partie endommagée.
3)  Les châssis sont en très mauvais état. Ils ne peuvent même pas être restaurés. Il faudra les changer avant de placer le double vitrage.

Remarque : dans la grande majorité des cas, heureusement, une restauration permet la pose des doubles vitrages sans avoir de remplacement important à faire.

La restauration peut être réalisée sur place ou le châssis devra-t-il être envoyé à l’atelier pour réparation ?
Une fois vérifiés ou réparés, les châssis sont repositionnées sur leur support.  

Info : si certains pièces de quincaillerie sont défectueuses, l’équipe de Renover posera les pièces de quincaillerie que vous aurez acheté vous-même à cet effet. 

Si vous le souhaitez, Renover vous transmet des adresses pour vous procurer du matériel de qualité agrée par Renover.